Format de l’atelier

Animation de l’atelier

L’objectif de l’atelier est de produire un à trois « Grand Challenge » en guise de synthèse finale des Rendez-vous Orphée.

La méthode d’animation de l’atelier devra favoriser la rencontre entre les préoccupations des terrains de la formation formelle et informelle et la recherche pluridisciplinaire pour produire un texte commun sur une question vive : « Dans quelle mesure, dans quelles circonstances ou avec quelles ressources, l’apprenant devient-il l’acteur principal de son parcours tout au long de sa vie ? ». Cette question donne lieu à controverse et nécessite un débat sur les convergences et les divergences, ainsi qu’une prise de position de la part de la communauté scientifique.

Le sujet de l’atelier porte sur une question relativement délimitée, elle sera déclinée en plusieurs sous-questions qui intéressent l’ingénierie de la formation et la recherche. Elles porteront typiquement sur des choix de dispositifs ou de conditions favorisant l’apprentissage et soulevant des questions non résolues.

Des experts de l’apprentissage tout au long de la vie, issus de contextes variés, aux approches et aux positions différentes, ont contribué préalablement à l’atelier en produisant un texte. Les textes montrent une grande variété de perspectives et d’appartenances institutionnelles dans de nombreux champs de la formation. Ils s’appuient le plus souvent sur des données disponibles étayant des prises de position soit contradictoires soit parcellaires au vu de la portée générale de la question.

Il est proposé de rechercher activement le consensus entre les participants pour répondre à l’objectif de l’atelier. Cette exigence du consensus oblige à la confrontation, au dialogue, aux prises de positions passionnées mais aussi à l’argumentation pour aboutir à un livrable : la synthèse.

C’est pourquoi, dès le deuxième temps de l’atelier débutera la rédaction de la synthèse pour exprimer sans interférence extérieure, les positions argumentées, les attentes et les recommandations. Chacun des participants doit débattre suffisamment pour approuver la synthèse finale.

La problématique, les verrous, les enjeux, les recommandations seront traités en alternant des temps de travail individuels, ou par deux, avec des temps plus collectifs destinés à des points d’étape et de cadrage. Nous disposerons d’accès réseaux et d’outils collaboratifs de type google docs ou framapad pour produire et trouver le consensus.

 

Ce mode de fonctionnement vise à répondre aux objectifs des Rendez-Vous, pour identifier des « Grand Challenge » en éducation.

Nous retranscrivons ci-dessous le cahier des charges des ORPHEE rendez-vous.

L’événement est prévu sur 3 jours consécutifs : 2 jours consacrés à des ateliers d’une vingtaine de personnes autour de thématiques spécifiques, et une journée de synthèse. L’objectif de ces rencontres est d’identifier les grands challenges actuels de la recherche en e-éducation, au niveau national et international, et de créer des liens permettant de constituer des consortiums pour monter des projets, en particulier européens. Sur chaque thématique choisie, l’objectif à l’issue de l’atelier est de produire un document résumant les travaux existants et les voies de recherches potentiellement intéressantes mais non encore explorées.

L’organisation générale de l’atelier reste assez libre, elle doit néanmoins respecter un cahier des charges pour garantir la cohérence des ORPHEE RDV :

  • Les porteurs de l’atelier doivent être en binôme pluridisciplinaire.
  • Les ateliers doivent prendre la forme de groupes de travail et non de séminaires, et regrouper une vingtaine de personnes.
  • Le comité scientifique ajoutera aux participants un provocateur pour animer les échanges et si besoin d’autres personnes intéressées ou expertes du domaine (un industriel, un intervenant d’un pôle de compétitivité, des collègues européens).
  • Chaque jour, deux séances de travail d’environ 3 heures sont réalisées avec une séance en matinée et une en fin d’après midi, le début de l’après-midi étant plutôt réservée à des activités culturelles ou sportives.
  • L’organisation d’un atelier suppose la rédaction d’un appel à “position papers” autour de la thématique choisie, l’animation des séances de travail des 2 premiers jours et la rédaction de la synthèse (sous la forme d’un “white paper”, Grand Challenge Problem, etc.) à présenter le 3ème jour des ORPHEE RDV et à retravailler pour une publication commune.